PIEGM : le DG de l’EDG demande une accélération des travaux

État d’avancement du Projet d’interconnexion électrique Guinée-Mali

Ce vendredi 22 septembre 2022, dans les locaux de la Banque Africaine de Développement, s’est tenue une réunion de concertation avec les entreprises contractantes et l’ensemble des parties prenantes pour faire le suivi sur l’état d’avancement des études d’ingénierie et des travaux.

Le Directeur Général de l’Electricité de Guinée (EDG SA) a pris part à ces échanges hautement stratégiques pour le secteur.

À la suite de la présentation par l’ingénieur conseil du niveau d’avancement par entreprise et des débats avec l’UGP, le DG a demandé aux différentes entreprises d’accélérer la cadence des travaux. Il a rassuré le représentant du Fonds Africain de Développement de son implication personnelle et de l’engagement de l’UGP pour lever tous les facteurs bloquants dans les meilleurs délais et permettre ainsi de booster ces travaux.

Pour terminer, le DG de l’EDG a également demandé à l’UGP de programmer courant octobre le lancement des travaux de construction du poste 225 kV de Kankan, un évènement qui donnera le coup d’envoi des gros chantiers conformément aux instructions du Président de la Transition, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

 

PIEGM : Projet d’interconnexion Électrique Guinée-Mali

Le projet dit «Projet de l’interconnexion électrique en 225 kV Guinée-Mali» consiste en la construction d’une ligne d’interconnexion de 225 kV en double terne d’une longueur de 714 km allant d’un poste proposé à N’Zérékoré en Guinée jusqu’à Sanankoroba au Mali, comprenant l’extension de deux postes ainsi que la construction de cinq nouveaux postes 225 kV en Guinée (Fomi, Beyla, Kérouané, Kankan, Siguiri).

Ce projet devrait permettre d’améliorer la qualité de l’approvisionnement en énergie en Guinée et au Mali et d’établir un marché régional intégré de l’énergie en Afrique de l’Ouest grâce à des échanges transfrontaliers d’énergie excédentaire moins chère et plus propre. De cette manière, il créera de la compétitivité dans le secteur de l’énergie et encouragera les investissements du secteur privé dans la production d’électricité en facilitant le transfert d’énergie à travers l’interconnexion. En outre, la ligne d’interconnexion permettra l’électrification rurale des villages à proximité du couloir de la ligne. Le projet facilitera également une meilleure couverture informatique entre les deux pays et dans la région de l’Afrique de l’Ouest dans son ensemble, contribuant ainsi à renforcer la compétitivité du secteur des télécommunications.

Allo EDG !! Services client disponible au 626 11 11 11, 24h/24, 7j/7En savoir plus
+ +